Consultations sur RDV
06 01 09 36 37

Prendre rendez-vous en ligne

Qu’est ce que les réflexes primitifs ?

Les réflexes primitifs, appelés également réflexes archaïques, sont des mouvements automatiques, involontaires, déclenchés par des stimuli sensoriels spécifiques.
Certains réflexes apparaissent in utero, d’autres sont activés lors de la naissance et certains quelques semaines plus tard.
Parmi les réflexes existants, on peut citer :

  • le réflexe de la marche automatique
  • le réflexe de Moro
  • le réflexe d’agrippement
  • le réflexe de succion
  • le réflexe de Babinski…

On en compte une centaine. Certains d’entre eux sont testés par les pédiatres à la naissance lors du Score d’Agpar et leur présence sont le signe du bon développement du système nerveux et ainsi de son bon développement moteur. Ces réflexes sont gérés par le tronc cérébral, qui est la seule partie du cerveau mature à la naissance de bébé.

L’intégration des réflexes est importante car :

Ils structurent notre système nerveux central et sont la source de notre capacité à bouger.
Ils proviennent du tronc cérébral. Ces zones du cerveau sont responsables de la survie. Si nous sommes stressés, nous quittons cette zone pour rester en état de survie sans pouvoir nous connecter au cortex préfrontal, où nous traitons et analysons les informations.
Au fur et à mesure que nous grandissons, nos réflexes non intégrés déclenchent la réponse de combat, de fuite ou de lutte même s’il n’y a pas de raison «logique» logique face à ce stress. Le comportement stressant devient notre modèle de réponse quelque soit la situation à laquelle nous devons faire face.
Lorsque nos mouvements proviennent des schémas de réflexes encore actifs, des problèmes de coordination sont observés. Cela peut nous amener plus tard à rencontrer des difficultés en lecture et en écriture, en langage. On peut manquer de concentration, être désorganisé, etc. D’autres difficultés peuvent être observées dans le contrôle des sphincters, des problèmes respiratoires peuvent exister, mais on peut aussi rencontrer des troubles de la mémoire ou du comportement…
Les difficultés peuvent aussi inclure un faible tonus musculaire, des courbatures permanentes, une faible résistance à l’effort ,une fatigue constante…


La méthode RMTi permet d’identifier les réflexes non-intégrés. On leur permet de maturer à l’aide de mouvements et de pressions isométriques douces.
L’utilisation de ces techniques a des effets visibles sur les sphères cognitives (pensée, apprentissages, scolarité, créativité…), émotionnelles (gestion du stress, confiance en soi, centrage, organisation, joie…) et physiques (posture, forme, bien-être…)

Ils sont bénéfiques pour tous, indépendamment du niveau de connaissance ou de l’âge.

Ces mouvements rythmiques sont efficaces pour intégrer les réflexes, pour apprendre avec tout son cerveau, réduire le stress, éliminer les blocages et améliorer la qualité de vie.

La méthode RMTi® est éducative. Elle permet aider chacun à atteindre ses objectifs à son rythme, qu’ils concernent le domaine cognitif (apprentissages, lecture, écriture…), émotionnel (équilibre personnel, gestion des émotions, relationnel…) et corporel (posture, performances sportives…).

——————-